11 juin 2010

Arthrose au genou

L’arthrose n’est pas une maladie. C’est un processus normal de vieillissement qui consiste en une dégénérescence progressive du cartilage dans une articulation. Si votre posture n’est pas adéquate ou si vous souffrez d’embonpoint, les contraintes sur vos genoux seront plus grandes, le cartilage s’usera davantage et vous serez atteints d’arthrose précocement. Cependant, l’arthrose n’est pas nécessairement reliée à l’apparition de douleurs. De plus, les conséquences de l’arthrose (raideur, ankylose, douleur) peuvent être traitées efficacement en ostéopathie et en physiothérapie.

L’arthrose aux genoux sera pratiquement toujours bilatérale. Si vous n’avez pas eu de blessure particulière à un genou, il est fort peu probable que vous souffriez d’arthrose seulement d’un côté car votre poids est normalement réparti sur les deux côtés. Si vous souffrez de douleurs à un genou uniquement et que l’on diagnostique de l’arthrose, je vous suggère de consulter en physiothérapie ou en ostéopathie car il se peut qu’un problème mécanique sous-jacent de la cheville, du genou, de la hanche ou du bassin explique cette douleur.

Recommandations

-Perdez du poids si vous souffrez d’embonpoint car cela réduira la force de compression sur vos genoux.

-Évitez de vous mettre en position accroupie car cette position crée une compression excessive sur le cartilage de vos genoux. Lorsque vous jardinez, par exemple, asseyez-vous par terre.

-Évitez tout effort avec vos jambes lorsque vos genoux sont fléchis en-dessous de 90 degrés. Beaucoup de gens se blessent au gymnase en faisant du « leg press » ou des « squats » car ils descendent trop bas en ramenant les jambes sur leur poitrine. Cela crée une compression indésirable sur le cartilage du genou.

-Évitez d’appuyer vos genoux directement par terre sur une surface dure. Utilisez toujours des protèges genoux lorsque vous travaillez sur le plancher.

-Renforcez beaucoup vos quadriceps. Plus ils seront forts, plus vos genoux seront stables et plus vous protégerez vos surfaces articulaires. Faites du « leg extension » de 0 à 30 degrés uniquement pour prévenir le frottement fémoro-rotulien. Faites du vélo stationnaire 15 à 20 minutes par jour. Le vélo est le meilleur exercice pour vos genoux. Il favorise la lubrification du genou en plus de renforcir vos muscles.

-Allez à la piscine régulièrement.

Finalement, si malgré tous ces efforts vos douleurs persistent, il existe maintenant des injections de Synvisc (fait par un orthopédiste) pour aider à augmenter la lubrification dans le genou et, dans plusieurs cas, cette intervention s’avère efficace et prévient un remplacement du genou par prothèse totale. Parlez-en à votre orthopédiste.

Sébastien Plante, physiothérapeute et ostéopathe
www.sebastienplante.com

Pourquoi existe t-il deux médecines (traditionnelle et alternative) ?


Parce que le principe de dualité est omniprésent dans notre société. Il y a en chacun de nous deux esprits : l’hémisphère gauche et l’hémisphère droit. Pour maximiser nos chances de guérison et obtenir une représentation globale de la réalité, il faut savoir utiliser pleinement les deux hémisphères de notre cerveau. L’hémisphère gauche prédomine sur les plans rationnel, logique, conscient et scientifique alors que l’hémisphère droit est le siège de l’imagination, de l’intuition, de l’inconscient et des rêves. La médecine traditionnelle utilise davantage l’hémisphère gauche scientifique alors que les médecines alternatives l’hémisphère droit, plutôt mystique. Étant donné que la méthode scientifique (outil fort utile du conscient et de l’hémisphère gauche du cerveau) est devenue une forme de religion dans le monde médical actuel, tout ce qui n’est pas scientifique devient suspect et frôle le charlatanisme aux yeux des scientifiques. La science professe qu’il faut voir pour croire alors qu’en réalité, il faut commencer par croire si nous voulons voir. Il serait absurde de négliger des traitements efficaces sous prétexte qu’on ne comprend pas encore leur mode d’action. L’ironie est que la plupart des grandes découvertes scientifiques (Archimède, Einstein, …) ont vu le jour à partir de l’hémisphère droit du cerveau alors qu’ils étaient en train de faire une sieste ou de rêver. Ce n’est que plus tard que ces découvertes ont été validées par des méthodes scientifiques.

Les capacités intuitives de l’hémisphère droit prévalent parfois sur les capacités logiques de l’hémisphère gauche mais les deux hémisphères du cerveau (comme la science et l’intuition) forment un tout plus grand que la somme de ses parties. D’ailleurs, les professionnels de la santé qui utilisent les deux hémisphères du cerveau obtiennent des résultats thérapeutiques de loin supérieurs à ceux qui se servent uniquement de leur hémisphère gauche rationnel et scientifique.

Dans le futur, les gens devront faire preuve de plus de discernement face à ce qui leur est présenté et se servir de leur intuition dans leur prise de décision en considérant chacune des sphères du corps humain (émotionnelle, nutritionnelle, physique, spirituelle, génétique, environnementale). Le mental, déjà largement accaparé par toutes nos préoccupations passées, présentes et futures, est dorénavant mis à l’épreuve plus que jamais par toute la surinformation et désinformation que nous vivons et qui nous est présentée par les médias, l’internet, les journaux, … de sorte qu’il fait souvent fausse route. Il est maintenant difficile d’avoir l’heure juste car les professionnels ont des opinions complètement différentes sur un même sujet.

C’est pourquoi l’intuition représente un allié qu’il ne faut pas négliger et souvent plus fiable que nos pensées. Étant situé dans l’hémisphère droit du cerveau, l’intuition oblige l’individu à porter toute son attention sur le moment présent. L’intuition vous amènera à rencontrer beaucoup de gens qui sont là pour vous aimer et vous aider, des gens qui ont toujours été là mais que vous n’aviez jamais remarqués auparavant.

Suivre son intuition demande simplement de se centrer sur son cœur. C’est le guide le plus fiable que nous avons dans la prise de nos décisions car il est notre connexion à la Source. Comme disait Emmet Fox1 : « Il n’existe pas de difficulté que l’Amour ne puisse vaincre, pas de maladie que l’Amour ne puisse guérir, pas de porte que l’Amour ne puisse ouvrir, pas de ravin que l’Amour ne puisse franchir, pas de mur que l’Amour ne puisse abattre, pas de péché que l’Amour ne puisse racheter.

La plupart des gens sont incapable de prendre conscience des évidences et des coïncidences de la vie car ils sont hypnotisés par leur mental, par la société, par les discours des hauts dirigeants économiques et politiques de ce monde. Lorsque le rythme de la vie s’accélère, plus nous sommes centrés sur notre cœur, plus nous demeurons en équilibre. Lorsque nous perdons cette intégrité, notre équilibre bascule et nous devenons fragile à la manipulation de notre mental, aux discours faussés des médias et de la société. Nous dérapons sur toutes sortes de mauvaises décisions qui aboutissent bien souvent sur des souffrances. Malheureusement, la plupart des gens doivent souffrir avant de comprendre, de changer et d’évoluer.

Les individus qui demeurent attentifs au moment présent en se centrant toujours sur leur cœur ont compris l’essentiel de la vie et ce qu’il faut pour être heureux. Nul besoin de lire des centaines de livres une fois que vous avez compris ce principe. Par contre, ceux qui n’ont pas encore réalisé qu’il n’existe aucun remède plus puissant que de se centrer sur son cœur demeurent en attente d’un remède miracle, d’un sauveur et demeurent passifs et hypnotisés. Les gens qui sont pleinement conscients du moment présent sont continuellement en action car l’éveil est un processus d’attention permanente.







1 Emmet Fox (1886-1951) : pasteur de la science divine, il est l’une des principales figures du mouvement de la pensée positive au sein du christianisme Américain et eut une influence importante sur le début des Alcooliques anonymes aux États-Unis.